images de pensée

Le raisonnement part de cette idée : la pensée se trouve toujours forcée à penser des objets. Ces objets sont des résultats d’une activité, d’une fabrication. Ce n’est qu’en étant des tels produits qu’ils peuvent être pensés sous une forme générale ou universelle. La dernière correspond à la pensée comme système. Pour éviter une telle prétention, pour la contourner dès le début, nous nous vouons à la manufacture, au travail manuel qui va de pair avec une expérience vivante : on travaille avec les matériaux qu’on trouve, avec le peu qu’on a. Ce n’est pas le but ici d’ériger des grands édifices intellectuels, mais au contraire de produire des moellons, des éléments les plus petits, bref : une pensée en prose exprimant la multiplicité des instants. Car nous aussi nous sommes légion.


images de pensée


Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :